Comment fonctionne la garantie assistance en assurance moto ?

assurance moto

Publié le : 21 janvier 20247 mins de lecture

Avant de partir à l’aventure sur votre moto, il vaut mieux s’assurer que celle-ci est couverte par une bonne assurance. La garantie assistance fait généralement partie des contrats tous risques. Selon la formule choisie, elle vous fournit une aide financière, technique et parfois même médicale en cas de sinistre.

Qu’est-ce qu’une assurance assistance moto ?

Cette option proposée par les assureurs offre aux propriétaires de moto une aide logistique et matérielle, médicale en cas de panne ou accident.

La garantie assistance moto n’est pas très exigeante en matière d’éligibilité, contrairement aux automobiles où il ne faut pas dépasser la charge de 750 kg. Les sinistres qui peuvent activer la garantie varient d’un contrat à un autre. Néanmoins, l’assistance s’effectue généralement en cas de :

  • panne de la moto ;
  • incendie ou acte de vandalisme ;
  • tentative de vol ;
  • accident entrainant une immobilisation de la moto.

Quel intérêt de souscrire à cette garantie ?

Elle s’adresse autant aux propriétaires d’une moto neuve que celle d’occasion. En tant que motard, vous aimez partir à l’aventure et sillonner les beaux paysages de la France. Seulement, vous n’êtes pas à l’abri d’une panne mécanique, d’un problème de batterie, d’un accrochage, voire d’un accident.

Cette situation génère du stress, notamment si vous vous trouvez à des centaines de kilomètres de chez vous. Aucune connaissance ne peut vous venir en aide, tout comme le garagiste. La garantie assistance dépannage vous dispense de cette charge mentale. Entre autres, elle participe aux frais de remorquage et permet de payer les coûts d’hébergement.

Comment activer cette garantie ?

Lorsque la moto tombe en panne ou en cas d’accident, il suffit d’appeler le service assistance. Il s’agit d’une société mandatée par votre assureur pour vous dépanner. Son numéro se trouve généralement au dos de la vignette d’assurance. Néanmoins, il est plus pratique de l’enregistrer directement dans le répertoire du téléphone.

Si vous n’avez pas cette information, il est conseillé d’appeler l’assureur avant de solliciter l’aide d’un dépanneur. Ainsi, celui-ci vous donne le contact d’un professionnel agréé. Cette démarche facilite l’indemnisation et vous exempte des procédures administratives.

Comment choisir sa garantie assistance dépannage ?

Cette garantie est généralement incluse dans les formules tous risques. Cependant, elle ne figure pas dans l’assurance au tiers qui est le minimum légal en cas d’accident. Étant donné que la personnalisation est possible en assurance moto, vous pouvez ajouter la garantie assistance qui correspond à vos besoins. Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter particuliers.sg.fr.

Le tarif de la garantie assistance dépend souvent des points suivants :

  • les besoins de l’assuré ;
  • le profil de l’assuré ;
  • ses habitudes de conduite.

Une personne qui aime partir à l’aventure avec sa moto n’a pas la même garantie qu’une autre qui se déplace à moto pour se rendre à son travail. Pour cette dernière, il existe la garantie assistance 0 km. Une personne qui a déjà eu un accident verra son tarif plus cher qu’une autre qui n’a jamais eu d’accident. L’âge influence également le profil de l’assuré.

Pour toutes ces raisons, il vaut mieux demander plusieurs devis pour comparer les différentes garanties. Cette démarche est facile grâce à Internet, car il suffit de quelques clics pour obtenir divers devis.

Quelle est la principale prestation proposée par la garantie assistance ?

Le principal avantage de ce contrat est qu’il permet à l’assuré de profiter d’un service de dépannage en cas de souci mécanique ou d’accident. L’entreprise mandatée s’occupe aussi du remorquage jusqu’à son garage.

Néanmoins, certaines formules sont plus complètes et incluent l’envoi des pièces détachées au concessionnaire. Si vous êtes tombé en panne au milieu de nulle part, la société d’assistance prend en charge les coûts d’hébergement et de retour au domicile.

Cette même société peut s’occuper des frais de récupération du véhicule. Si vous avez eu un accident dans un pays voisin, elle se charge également du paiement de la caution. À noter qu’un simple appel suffit pour obtenir l’intervention de cette société d’assistance, mandatée par votre assureur.

En cas d’accident provoquant des dommages corporels, cette garantie peut vous rapatrier. Elle couvre aussi les frais médicaux engagés. Enfin, le rapatriement du corps peut figurer dans le contrat.

Il faut bien vérifier le contrat pour s’assurer que le prestataire prend en charge le passager de la moto. C’est surtout le cas si vous avez l’habitude de voyager à deux. Ainsi, le passager bénéficie des mêmes garanties que le conducteur en cas de dommages corporels.

Quels sont les points à vérifier sur sa garantie assistance ?

Trois points doivent attirer votre attention au moment de souscrire à cette garantie : la franchise kilométrique, le plafond de prise en charge et les exclusions de garantie.

Les exclusions de garantie

Un contrat d’assurance liste les garanties supplémentaires et les exclusions. Bien connaitre les garanties supplémentaires vous empêche de souscrire à une autre prestation qui n’aura pas d’utilité.

De leur côté, les exclusions de garantie font référence aux cas où l’assureur ne prend pas en charge votre situation. Dans le cas d’une garantie assistance :

  • les crevaisons de pneus ;
  • les pannes répétitives ;
  • l’immobilisation due au climat ;
  • la perte des clés.

ne sont pas compris dans le contrat.

La franchise kilométrique

Elle fait référence à la distance minimale entre le lieu de la panne et votre adresse où l’assureur ne prendra pas en charge le sinistre. Une garantie assistance présente généralement une franchise kilométrique de 50 km.

Si vous avez connu une panne à 30 km de chez vous par exemple, l’assureur ne vous indemnise pas pour le remorquage et le dépannage de la moto.

Les plafonds de prise en charge

Les assureurs fixent toujours un plafond à chaque prise en charge. Il s’agit du montant maximum qu’ils peuvent rembourser pour chaque poste : dépannage, rapatriement, remorquage, frais médicaux.

Plan du site